3 questions à se poser avant d’acheter une voiture électrique

🐞 Cindy
🗨️ Pas de commentaire
Image par andreas160578 de Pixabay

Coup de foudre électrisant

Il y a, ma foi, bien longtemps, alors que tous mes amis possédaient leur bleu (référence au permis de conduire de l’époque), je faisais de la résistance et je préférais nettement me faire véhiculer. En effet, j’avais dû me rendre compte que ça avait un prix et que je n’en avais pas besoin à Genève. De plus, je pouvais boire un coup ou deux (même si eux non plus ne se privaient pas mais… c’était une autre époque !).

Toujours est-il qu’à chaque fois que l’on me demandait quand je passerais mon permis, j’avais pris l’habitude de répondre : « Lorsqu’il y aura des voitures électriques ! ». Cela semblait tellement bizarre que l’on cessât de m’interroger à ce sujet.

Quelques années plus tard

Les vélos électriques ayant été mis sur le marché, j’en ai acheté un, ne me doutant pas qu’il me rendrait fier service puisque, du jour au lendemain, par suite d’un accident de mon compagnon, je me retrouvais à devoir l’utiliser pour aller chercher mon train à une douzaine de kilomètres de mon domicile. Bien que mon fier destroyer file à 45 km/heures, l’idée de passer mon permis à 52 ans a germé et ceci a été réalisé sans la moindre difficulté. En effet, le vélo en hiver et en pleine nuit à 5h30 du matin, ça n’a qu’un temps. J’ai acheté ma première voiture qui n’était pas électrique en 2014, sept ans plus tard, hé oui, le cap des sept ans … je m’en séparais, mais non sans l’avoir remise en de bonnes mains !

Passage à la voiture électrique

Exilée en France mais pas voisine (600 km tout de même), je devais me racheter une voiture et, cette fois, j’allais enfin mettre ma prophétie à exécution ! J’ai pris un plaisir fou à essayer une multitude de modèles différents mais comme je suis un brin originale, j’ai finalement choisi un spécimen peu commun : une MG ZS EV. Sous ce nom quelque peu barbare se cache un SUV 100% électrique très spacieux et confortable.

Dès lors, il a fallu s’adapter. La première étape fut de choisir et faire installer une borne électrique dans mon garage, il est vrai qu’en habitant en campagne il était impératif de posséder une borne à domicile. Celle-ci fonctionne très bien mais j’aurais voulu pouvoir la programmer en fonction des heures creuses ce qui n’est pas possible et du coup, je suis obligée de me coucher tard, de regarder des séries ou autres émissions afin d’aller brancher ma voiture… Oui, ben il faut bien une bonne excuse pour aller au lit tard, voire très tard, non ?

Retour d’expérience

Ma voiture a une autonomie de 280 km et même si ce n’est pas énorme, la plupart du temps cela est bien suffisant pour se balader dans la région. Il est vrai que pour les longs voyages, nous prenons le deuxième véhicule roulant au diesel. Oui, je l’avoue volontiers, le fait d’avoir deux véhicules aide grandement au passage à l’électrique pour l’un d’eux. Les économies sont pour l’instant très bonnes par rapport au carburant (environ 4 euros pour 280 km). Ne pas faire de bruit est formidable mais implique une attention redoublée pour les piétons. Le plaisir de la conduite est au rendez-vous avec des reprises nerveuses et le mode de recharge lorsqu’on décélère permet de ne presque pas utiliser les freins. Une multitude de technologies sont proposées et moi, j’adore ça.

Petit à petit, le nombre de bornes très rapides (20 min. pour charger son véhicule) augmente et les applications pour trouver les bornes sur votre itinéraire se multiplient. J’ai déjà dépassé les 16’000 km et aucun problème de mécanique (évidemment il n’y en a pas beaucoup de la mécanique sous le capot). Mon expérience est donc très positive mais il convient tout de même d’avoir les bonnes conditions et d’accepter de s’adapter à de nouvelles habitudes pour être « in love » avec sa voiture électrique.

Image par Gerd Altmann de Pixabay

Comment choisir le bon modèle ?

Voici quelques questions à se poser avant de choisir son modèle :

  • Combien de km parcourez vous par jour ?
    Si vous roulez moins de 50 km par jour et habitez en ville, optez pour une petite citadine, grâce à la récupération d’énergie à la décélération, les performances de recharge sont optimales. La taille de votre véhicule doit être adaptée à votre usage et au chargement dont vous aurez besoin.
  • Quel mode de charge choisir ?
    Le mode de charge et les moyens de recharge à disposition sont à prendre en compte. La puissance maximale de recharge du véhicule doit être un facteur de choix de votre futur véhicule. Plus la puissance de recharge est élevée, plus vous pourrez recharger rapidement votre voiture électrique.
  • Quel coût pour une voiture électrique ?
    Les moyens d’acquisition sont nombreux. Vous pouvez acheter la batterie ou la louer. Le leasing ou la location sont des moyens permettant de tester des véhicules avant une acquisition. A noter qu’en dehors du coût d’achat, ce type de véhicule reste plus économique notamment parce qu’il ne nécessite que peu d’entretien par rapport à une voiture dite classique.

Le prix commence à environ 20 000€ et peut aller jusqu’à 90 000€. L’autonomie est l’un des éléments qui expliquent cet écart de prix. Les modèles les plus répandus sont en effet ceux à autonomie limitée, entre 70 et 150 km réels (par exemple la Renault Zoe, la BMW i3 ou encore la Nissan Leaf). Ces modèles sont adaptés à des parcours principalement citadins et varient entre 20 000 et 40 000€. Mais on distingue également les modèles haut de gamme, avec une autonomie à plus de 500kms, dont le prix va de 70.000 à 90.000€ (par exemple, ceux de la marque Tesla).

Selectra.info

Alors, prêt à passer à l’électrique ?

5 ... Merci !
Quelle coccinelle a écrit cet article ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rejoins-nous

En t’inscrivant à notre magazine, tu seras informé des nouvelles publications et tu auras accès en illimité, durant la période choisie, à tous nos articles premiums touchant des sujets féminins et tendances.

Grâce à ton inscription, tu participes à notre projet et permets à Une Vie de Coccinelle Magazine d’exister. Ton inscription contribuera au paiement des frais d’hébergement, de développement et de promotions du site.

Merci pour ton soutien !