Inspiration lecture : Il nous restera ça

🐞 Lady B.
🗨️ Pas de commentaire
Il nous restera ça

Virginie Grimaldi

Je termine à l’instant le dernier roman de Virginie Grimaldi et je ne peux me résoudre à vous partager cette lecture qui fait du bien. Depuis ma découverte de cette auteure grâce au roman « Et que ne dure que les moments doux », j’ai dévoré tous ses livres avec le même plaisir. Les textes de Virginie (oui, je l’appelle par son prénom. J’ai le droit. Je l’adore !) racontent des parcours de vie. La vraie vie. Ils abordent des thèmes tels que la mort, la maladie, la vieillesse, la solitude, mais aussi l’espoir, la joie et l’amour. Banal, me direz vous ? Vous vous trompez.

Ses romans sont émouvants, réconfortants, souvent drôles, parfois tristes. Les émotions sont décrites avec beaucoup de justesse et les personnages sont attachants et authentiques.

Après son roman « Les possibles », qui traite de la maladie d’Alzheimer mais surtout de l’amour entre un père et sa fille, Virginie nous embarque dans une nouvelle histoire qui traite de rencontres, de destins inattendus, de synchronicité.

Il nous restera ça

Voici le quatrième de couverture, pour vous donner envie d’aller plus loin.

A 33 ans, Iris trimballe sa vie dans une valise.
Théo, 18 ans, a peu de rêves, car ils en foutent partout quand ils se brisent.
À 74 ans, Jeanne regarde son existence dans le rétroviseur.
Rien ne les destinait à se rencontrer.
Quand le hasard les réunit sous le même toit, ces trois êtres abîmés vont devoir apprendre à vivre ensemble. La jeune femme mystérieuse, le garçon gouailleur et la dame discrète se retrouvent malgré eux dans une collocation qui leur réserve bien des surprises.
C’est l’histoire de trois solitudes qui se percutent, de ces rencontres inattendues qui sonnent comme des évidences.

Virginie Grimaldi

L’avis de Lady B.

Ce roman évoque la résilience après un deuil, les relations toxiques ponctuées de violence, la reconstruction après une enfance douloureuse. Il parle aussi de ces coïncidences de la vie (en sont-elles vraiment ?), de ces rencontres inattendues qui peuvent changer un destin. C’est une lecture qui fait écho à nos propres vies parfois ou à celles de nos proches. On se reconnait dans les personnages, souvent et c’est émouvant.

« Il nous restera ça », dont le titre est emprunté à une chanson de Grand Corps Malade, donne de l’espoir et nous encourage à être plus attentif aux signes et aux rencontres de la vie. C’est en tous cas, l’effet qu’il a eu sur moi.

Alors sors ton plaid. Ouvre ton paquet de biscuits de Noël. Vas te lover dans ton canapé avec Virginie et laisse toi embarquer par l’histoire d’Iris, Théo et Jeanne.

Autre inspiration lecture : Et puis Paulette.

3 ... Merci !
Quelle coccinelle a écrit cet article ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rejoins-nous

Abonne-toi à notre webzine pour avoir accès à tous nos articles premiums.

Accès 1 mois = 2.99€
Accès 1 an = 9.99€

Grâce à ton inscription, tu participes à notre projet et permets à Une Vie de Coccinelle Magazine d’exister.

Un grand MERCI pour ton soutien !