A la découverte de l’Ennéagramme

Plus que quelques heures avant que le mois de septembre ne se termine… J’ai tout juste le temps de partager mon défi mensuel 🙂

Je sais que je n’ai pas été très assidue ces derniers mois sur le blog, j’avais besoin de prendre du recul, du temps pour moi. Bien que j’ai la chance d’avoir presque 1’000 abonnés et le double de visites mensuelles (merci 🙏🏼), j’ai passé pas mal de temps à m’interroger sur le sens et la raison d’être de ce blog. Oui, oui la remise en question est ma spécialité ! Se faire connaitre sur les réseaux sociaux est une activité vraiment chronophage, qui me semble superficielle et qui n’est pas vraiment compatible avec la slowlife et le désir de déconnexion. Du coup, j’oscille entre « faire l’effort de… » parce que le but de l’écriture c’est malgré tout d’être lu et le « mais à quoi bon dépenser son énergie pour ça …? » parce que la culture du narcissisme sur les réseaux sociaux me laisse dubitative. Heureusement, le plaisir de savoir que tu lis ces lignes et l’envie de partager des défis et des bouts de vie sont toujours bien présents. J’ai donc profité de ces derniers mois de déconnexion pour participer à des concours d’écriture, dévorer des dizaines de livres, ralentir davantage… et ça fait un bien fou !

Cet été, durant mes vacances en Toscane, j’ai découvert l’ennéagramme

J’imagine que tu connais Laurent Gounelle ? Le genre de lecture positive que j’apprécie particulièrement. « L’homme qui voulait être heureux ? », « Et tu trouveras le trésor qui dort en toi« , ça ne te dit rien ? Je ne peux que te conseiller ces romans inspirants.

C’est donc allongée sur un transat, au bord d’une piscine à débordement que j’ai bouquiné « je te promets la liberté » ou plutôt devrais-je dire dévoré quasi d’une traite ce roman qui m’a laissé songeuse durant plusieurs jours !

Quatrième de couverture

Imaginez  : votre employeur vous laisse dix jours pour sauver votre poste et, le soir même, votre conjoint vous laisse entendre que votre couple n’en a plus pour longtemps… Dans les deux cas, on vous reproche votre personnalité, mais qu’y pouvez-vous  ?
Lorsqu’un ami vous parle d’un homme mystérieux, membre d’une confrérie très secrète détentrice d’un savoir ancestral, qui a le pouvoir d’installer en vous une toute nouvelle personnalité, la perspective est peut-être tentante… C’est ce qui arrive à Sybille Shirdoon, l’héroïne de cette histoire  : confrontée à l’échec, à la séparation, à la trahison, mais aussi au bonheur, à la joie, à l’amour, elle s’embarque alors dans un chemin extraordinaire vers la découverte de soi et des autres. 

Je te promets la liberté

Peut-être que le soleil sur ma peau et les verres de spritz ont joués un rôle, quoi qu’il en soit la découverte de Sybille Shirdoon et de ses 9 personnalités m’a passionnée. J’ai compris en parcourant le net pour en savoir plus, que Laurent Gounelle évoquait l’Ennéagramme à travers son étude des personnalités. Cet outil est représenté par une figure géométrique à 9 branches, d’où son nom (cf. image ci-dessus), dont les fondements remontent à Platon et Aristote, et probablement à la philosophie bouddhiste et hindouiste. Passion, vertu, mécanisme de défense et d’évitement, image de soi, l’Ennéagramme donne une description très précise de la psyché humaine et permet d’expliquer et/ou de prévoir, notre attitude face aux diverses circonstances de la vie.

Origine de l’Ennéagramme

Notre système de valeurs est lié à notre perception du monde de l’enfance. A l’origine, nous sommes tous Tout. L’enfant naît nature, en contact avec l’essence, c’est-à-dire dans un état où il a librement accès à tous les comportements possibles. Puis, confrontés au monde, nous développons un mécanisme de protection, une stratégie afin de nous adapter au mieux à notre environnement. Comme cette stratégie est la plus sécurisante possible, nous choisissons de la répéter, jusqu’à ne plus utiliser qu’elle, au détriment des autres possibles. Ce comportement récurrent, c’est notre personnalité. Adultes, nous sommes le plus souvent restés figés sur notre point de vue : nous continuons à vivre avec des protections, avec des carapaces qui nous rassurent inconsciemment, mais qui nous empêchent de développer l’ensemble de nos possibilités.

L’essentiel de notre potentiel est demeuré en friches.

http://www.cee-enneagramme.eu/enneagramme/

Un outil de connaissance de soi et d‘évolution

Notre personnalité s’est donc construite sur une peur fondamentale ancrée dans l’enfance. L’objectif de la connaissance de notre type Ennéagramme est de nous aider à mieux nous comprendre, à identifier nos craintes inconscientes et la manière dont nous les compensons, à développer nos atouts et à faire évoluer notre personnalité. Elle nous aide également à comprendre les autres et à être plus tolérant, sachant que chaque profil de l’Ennéagramme cohabite en nous. 

Alors doit-on changer de personnalité pour convenir aux autres ? Que va devenir Sybille Shirdoon ? Et toi quelle est ta personnalité ? Plonge dans ce roman pour développer ton potentiel et tes connaissances sur ton fonctionnement et celui des autres.

Tu peux aussi faire ce test en ligne gratuit pour t’aider à trouver ta personnalité, mais ne fais pas l’impasse sur le roman de Gounelle ce serait dommage !

« Le seul véritable voyage, le seul bain de Jouvence, ce ne serait pas d’aller vers de nouveaux paysages, mais d’avoir d’autres yeux, de voir l’univers avec les yeux d’un autre, de cent autres, de voir les cent univers que chacun d’eux voit, que chacun d’eux est. »

Marcel PROUST

Bonus : je suis 1, la perfectionniste… et toi ?

7 ... Merci !

Et encore ...

4 commentaires

    1. On est souvent influencé par les profils proches du sien, on appelle ça les ailes. Du coup, si tu es 2 tu seras sûrement un peu 1 et 3 aussi. Par exemple, dans mon cas j’ai des « tendances » 9 et 2 🙂

  1. Moi je suis le 9 : le médiateur….
    PS : un livre très sympa à lire également : Le café du bout du monde de John P. Strelecky

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.